Interview

Il faut une vision d’ensemble

Interview de Patrick Bonnet responsable de la CGT-chômeurs d’Alès

-Socialisme : Quel type de parti faut-il ?

Patrick : A mon avis nous avons besoin, face aux attaques incessantes du patronat, d’un parti capable de nous aider à comprendre la logique du système capitaliste, qui semble aujourd’hui indestructible.

Comment à partir de notre activité journalière, que ce soit en entreprise ou dans des associations, nous pouvons à notre échelle convaincre qu’une autre société est possible, comment à partir de l’état-nation, internationaliser ce changement de société

Il est important d’apporter à des militants, qui dans leur lutte au quotidien, n’ont pas le temps, la faculté intellectuelle, et une vision d’ensemble du système capitaliste, la base théorique indispensable que tout militant qui souhaite vraiment la création d’un autre système doit ou devrait acquérir.

Nous n’avons par contre absolument pas besoin d’un parti donneur de leçons ou de recettes toutes faites, qui peut dire aujourd’hui qu’elles étapes transitoires seront indispensables pour un réel changement de société et une véritable démocratie.

-Socialisme : Où peut-on chercher des militants ?

Patrick : Trouver des militants, les mettre dans l’action, aucune recette ne donne de réponse.

Les militants sont autour de nous à tout moment, mais il est évident que c’est dans l’action que les gens font l’expérience de la lutte collective, et c’est à partir de cette lutte que se pose à eux le type d’organisation à mettre en place pour gagner.

Toutes les luttes le démontrent, quasiment aucun syndicat, aucune coordination ou comité de défense, ne c'est jamais créé en dehors d’un contexte de lutte, que ce soit en entreprise, à l’école ou dans la défense de son quartier, de sa poste etc…

Pour moi aucun militant politique convaincu ne peut faire l’économie de rejoindre l’organisation que se sont donné les gens avec qui il veut lutter.

-Socialisme : Quel type d’action pour le parti ?

Patrick : Pour moi un parti politique doit aider les gens qui luttent, les gens qui cherchent comment exprimer leur colère, à s’organiser.

Il doit être capable de porter le niveau de lutte beaucoup plus loin que ce que les syndicats font, il doit surtout être le lien entre toutes les luttes pour les traduire en action politique, en action à long terme, avec comme but la prise du pouvoir par ceux qui luttent.

Il doit être présent sur le terrain et non dans les bureaux comme cela ce passe aujourd’hui, ou n’apparaître qu’en période électorale.

Il doit être formateur, le changement de société ne se décrètera pas non plus, il faut donc que les gens soient prêts, même si dans la lutte les choses vont très vite, aucune lutte aussi forte soit-elle n’ira jusqu’au bout sans une organisation suffisamment préparée, organisée et convaincue du but à atteindre.

-Socialisme : Quel type de journal ?

Patrick : Nous sommes abreuvés de journaux de toutes espèces, mais tous ceux qui luttent font immédiatement le constat de la limite de leur lutte sans médiatisation.

Les journaux locaux, quant ils ne déforment pas totalement l’expression de la lutte, soit l’ignorent, soit cherchent à en faire une polémique entre un employeur et ses salariés.

Le journal d’un parti, se doit de parler de ces luttes, non pas pour faire du journalisme, mais bien pour les traduire en acte politique et militant ; pourquoi cette lutte, quels moyens dans la lutte, et que faudrait-il pour gagner réellement.

Toute lutte aussi petite soit-elle, doit être analysée, remise dans le contexte, et au final servir la classe ouvrière dans son ensemble.

Un journal doit être compréhensible, sans tomber dans la facilité, expliquer qu’un changement de société est possible, de quel changement de société nous parlons, et que le système capitaliste n’est pas une fatalité, ne peut se faire sur une base simpliste.

La classe ouvrière, même si elle n’a pas forcément suivi de longue étude, est capable de comprendre lorsqu’on lui parle d’exploitation, tout simplement par ce qu’elle la vie et la combat à sa façon tous les jours.

Mais cette même classe, n’a pas l’automatisme, ni un niveau de conscience suffisant pour faire le lien entre elle et les médecins ou les enseignants, les étudiants voire la lutte des sans papiers ou de tout immigré, pourquoi les marchandises peuvent voyager et pas les hommes, pourquoi les usines peuvent être délocalisées et les hommes confinés dans leurs frontières.

Pourquoi le capitalisme prône la libre concurrence, pourquoi attaque-t-il l’Etat et les fonctionnaires, et dans le même temps demande-t-il l’intervention de l’Etat pour fermer les frontières, créer des taxes d’importation et des aides à l’exportation. Etc.. Un journal militant doit pouvoir débattre de toutes ces questions.
 
 

-Socialisme : Quelles sont les priorités dans les mois à venir ?

Patrick : Les priorités dans les mois à venir ne sont pas nombreuses, il faut construire sur des bases claires, démontrer que la division de la classe ouvrière en une multitude de mini organisations, de pseudo partis, qui ont tous raison, ne fait qu’affaiblir le combat pour un changement de société pour au final dégoûter et décourager tous ceux qui luttent.

Démontrer le rôle des syndicats dans le maintien du système capitaliste, tout en appelant à agir au sien même de ces syndicats qui aujourd’hui sont certainement la seule forme d’organisation en qui la classe ouvrière fait encore confiance, et ce même si elle ne se syndique pas en masse.
 
 

Patrick Bonnet
 

Je veux vous envoyer des commentaires sur cet article

Je veux recevoir votre bulletin électronique mensuel

poing rougeSocialisme International   anticapitalisme&révolution

Revue trimestrielle publiée par des militant(e)s
de la Ligue Communiste Révolutionnaire
N° 1  novembre 2001  N°  2 février 2002
Dossier : Palestine
Supplément "Comment battre Le Pen"
N° 3 mai 2002
N° 4  juillet 2002 N° 5 octobre 2002
Dossier : Quel parti nous faut-il ?
N° 6 février 2003
Dossier : Economie
 N° 7 juin  2003
Dossier : la Socialdémocratie
N° 8 septembre 2003
Dossier : la Libération des femmes
 N° 9 janvier 2004 
Dossier Islam et politique
N° 10 juin 2004
Dossier : En défense de Lénine
N° 11 novembre 2004
Dossier : Combattre l'impérialisme
N° 12 mars 2005
Dossier : Ecole et capitalisme
N° 13 août 2005
Dossier : Altermondialisme et anticapitalisme
Site web de la LCR       Liens      Bibliothèque anticapitaliste Abonnez-vous à la revue ou au bulletin électronique