Socialisme international  1984-2009

 

 

Ce site est un site des archives de la revue Socialisme International, qui a existé sous différents titres de 1984-2009.

Depuis cette date les militants du courant travaillent au sein de différentes organisations telles que le Nouveau Parti Anticapitaliste et l’Association des Marxistes Unitaires. Nous maintenons le site des archives car nous considérons qu’il constitue une contribution utile à l’activité anticapitaliste en France.

 

Qui sommes-nous?

Socialisme international est une organisation révolutionnaire française créée en 1984. Elle édite la revue du même nom.

Socialisme International (France) est une petite organisation se distinguant par sa conception de l'ex-URSS, de Cuba et des pays de l'Est, considérés non comme communistes mais comme une nouvelle forme de capitalisme, un capitalisme d'État. Le courant dont elle fait partie était connu, pendant la guerre froide, pour son slogan: « Ni Washington, ni Moscou mais le pouvoir aux travailleurs et le socialisme international ».

La théorie fondatrice est celle de Tony Cliff, trotskyste juif palestinien établi en Grande-Bretagne dans les années 1940. Dans les années 1950-1980, son organisation, les International Socialists, qui devient plus tard le Socialist Workers Party a pu devenir l'organisation principale de l'extrême gauche dans ce pays.

À partir des années 1970, des organisations sœurs ont été fondées dans une trentaine de pays.

À part la théorie du capitalisme d'État, la tendance est caractérisée par son explication du grand boom économique des trente glorieuses (la théorie de l'économie permanente des armements), et l'explication de la nature particulière des révolutions anticoloniales dans le Tiers Monde (théorie de la Révolution Permanente déviée).

Elle se distingue également par son opinion que l'islamophobie est devenue une des formes les plus importantes du racisme et qu'un travail commun avec des organisations musulmanes est possible et même souhaitable, ce qui lui a valu des critiques d'autres composantes de la gauche. Elle a récemment mis cette politique en pratique avec un certain succès, notamment en Grande-Bretagne dans le cadre de la Stop the War Coalition (coalition d'organisations s'opposant à la politique des États-Unis et de la Grande-Bretagne en Irak et en Afghanistan) et de RESPECT - The Unity Coalition (organisation qui présente des candidats aux élections locales et nationales à laquelle appartient le député anti-guerre et pro-palestinien au parlement britannique, George Galloway).

L'analyse du rôle des directions syndicales fait également une des spécificités de cette tendance. L'accent est mis sur les intérêts spécifiques des dirigeants syndicaux en tant que couche sociale de négociateurs professionnels, intérêts qui pèsent souvent plus lourdement que leur idéologie déclarée, de gauche ou pas.
 

Socialisme International en France
En France, l'organisation est fondée en 1984 par une poignée de militants. Son activisme et ses analyses politiques attirent de nouveaux militants, notamment des jeunes, et elle augmente lentement ses effectifs, qui seront au nombre de 150 en 1996. Elle publie un mensuel, Socialisme International. Elle est une des rares organisations de la gauche marxiste à mettre l'accent sur la lutte contre les idées et les manifestations du Front National dès le milieu des années 1980.

En 1997, une scission - dont les bases politiques paraissent peu claires - donne lieu après plusieurs péripéties à l'organisation Socialisme par en bas (SPEB), qui est soutenue par la direction du Socialist Workers Party en Grande-Bretagne.

Socialisme International continue, publiant d'abord un mensuel, Gauche !, puis un trimestriel, Socialisme International. En 2002, Socialisme International intègre la Ligue Communiste Révolutionnaire en tant que courant de cette organisation. Ses membres s'impliquent dans la construction des Collectifs unitaires antilibéraux issus des Collectifs pour le 'Non' au Traite constitutionnel européen lors du référendum de 2005.Ils ont également été actifs dans la campagne contre l'interdiction du "foulard islamique" à l'école, et en 2007 dans la campagne de José Bové pour l'unité de la gauche antilibérale lors des présidentielles.

Socialisme International en France, sans faire partie d'une organisation internationale, a des liens avec l'International Socialist Organization (ISO) aux États-Unis et avec Socialist Alternative en Australie, toutes deux des organisations indépendantes ne faisant pas partie de l'International Socialist Tendency (IST) animée par le SWP britannique.

Vous trouverez ici les titres de première page de tous les journaux et revues qu'a publié la tendance depuis 1985.