Le terrorisme du profit.


Cet article est paru dans Socialisme International en 1996

Amiante: le dossier de l'air contaminé.François Malye . Ed Le Pré aux clercs 1996 320p 99F

A partir du 1er janvier 1997, l'utilisation de l'amiantesera interdite en France. 

Dès les années 1880, des médecins avaient noté le nombre anormal de morts parmi les mineurs de l'amiante; on 1906 on nota 50 décès attribués à l'amiante dans une seule filature du textil. Et dès 1918, les compagnies d'assurance aux Etats Unis refusent de couvrir les travailleurs de l'amiante. Ce livre tente d'expliquer ce retard de cent vingt ans dans l'action de l'Etat français.

C'est un récit accablant de l'indifférence des capitalistes devant la mort des travailleurs et même du public en général, si l'alternative est une réduction des profits.

C'est une histoire d'études scientifiques supprimées ou ignorées (1931 en Afrique du Sud,1954 en Grande Bretagne, et 225 études en France depuis 1971, toutes concluant à la nocivité du produit!), de chercheurs menacés s'ils insistent de publier, de collaboration entre ministres et multinationales, de lobbys très riches travaillant à réhabiliter l'amiante, des mesures d'empoussièrement relevées le dimanche dans des locaux déserts, de recommandations explicites de ne pas parler aux ouvriers des résultats de leurs radios de poumons....et de milliers de morts lentes et horribles.

Les patrons et l'Etat français gagne le palmarès de l'indifférence face aux ravages de l'amiante. En 1962 Raymond Barreécrit à De Gaulle expliquant qu'il est au courant des dangers de l'amiante mais que "on ne saurait envisagerd'imposer à la société exploitantedes charges trop lourdessans risquer de remettre en causel'équilibre économique de l'exploitation". La plupart des pays européens ont banni l'amiante il y a plus de dix ans, mais en France, même en 1994, le gouvernement déclare que même un recensementdes bâtiments traités à l'amiante est "irréalisable" (recensement cependant réussi en belgique et en Suisse).

Pourquoi la France ? Parce que le troisième extracteur mondial de l'amiante est Saint Gobain. D'innombrables déclarations des patrons français déclarent qu'ils ne connaissaient pas les dangers. Mais des procès récents aux Etats Unis ont mis à jour des documents qui prouvent que, dès les années trenteles patrons des entreprises connaissaient les dangers. Et Eternit, une des plus grandes entreprises françaises de l'amiante possède depuis des décennies des actions dans les plus grandes entreprises américaines. Leur réaction devant les dangers : fonder le Comité Permanente de l'amiante : un lobby visant à "éduquer" les gouvernements au sujet de l'amiante. 

Il ne s'agit pas d'une exception, de quelques patrons salauds, mais du fonctionnement nécessaire du système de marché. En fait, au fur et à mesure que les dangers de l'amiante devient plus connus, les prix du minéral baisse, et les industries françaises augmentent leur dépendance sur l'amiante!

Des alternatives à l'amiante existent; Eternit produit pour les pays où l'amiante est interdit les mêmes produits à base d'autres substances mais ... ils sont plus chers.

FAIBLESSE

La faiblesse du mouvement syndical français est aussi responsable du retard en France à ce sujet. La première lutte à ce sujet ne remonte qu'à 1974, et certains dirigeants syndicaux ont siégé dans les comités des lobbys de défense de l'amiante. 

L'amiante cause directement au moins 2 000 morts par an en France aujourdh'hui. Aux Etats Unis on compte un mort toutes les heures. (Comparez les morts par actions terroristes, et comparez également la couverture médiatique des deux sujets).

Car l'amianteest partout. Il entre dans la composition de plus de 3 000 produits.Dix pour cent des toits en France contiendrait de l'amiante. La listedes "personnel exposé à l'action des poussières d'amiante"officiel comprend, à part les travailleurs de l'industrie d'amiante, les ouvriers de construction navale,ouvriers en fonderie et en verrerie,réparateurs de cuisinières à gaz, prothésistes dentaires, plombiers, menuisiers... et 45 autres professions. 

        Les règles de sécurité qui existent sont souvent ignorées. Dans une inspection en 1995, dans une usine de transformation, on a noté "au pied d'une machine,la présence d'une couche de poussières d'amiante de 20 à 30 centimètres"!

Les cancers dus à l'amiante apparaissent parfois 20 à 30 ans après l'exposition. En 2010 on s'attend à 10 000 morts par an en France. Le dossier de l'amiante ne fait que souligner l'urgence de se débarasser du système capitaliste.

John Mullen

Socialisme International
 anticapitalisme &révolution
 
 
N° 1  novembre 2001  N°  2 février 2002 Nouveau N° 5 octobre 2002
N° 3 mai 2002 N° 4  juillet 2002 Recevez  notre bulletin électronique
Bibliothèque anticapitaliste Liens